SVE - L'Europe au pied de la Haute-Loire

SVE - L'Europe au pied de la Haute-Loire

Un changement définitif

La fin de mes 11 mois ici en Slovaquie se rapproche de plus en plus. Pour preuve le fait que je suis capable de compter les semaines restantes sur les doigts de mes mains. Tellement de choses que je souhaite encore accomplir durant ce laps de temps. Dans 9 semaines aujourd’hui je serai déjà de retour en France. Pourtant bien que cette durée est relativement courte, elle m’est apparu particulièrement longue la semaine dernière alors que je me trouvais dans mon centre Lepši Svet. Je me suis alors dit que je ne souhaitais plus passer une seule journée comme ça, assise sur une chaise attendant que le temps passe, mais au contraire profiter pleinement du temps qu’il me reste. Dès le lendemain j’en ai parlé avec ma superviseurs et nous avons décidé que je n’irais plus. J’irai dorénavant le lundi également à Dom Raphaël ( j’y allais déjà le jeudi et vendredi). Le mardi et vendredi je serai dans 2 nouveaux centres. Le premier est un centre pour personnes handicapées et le deuxième pour personnes âgées. Mon ancien centre ne recevra plus de volontaires venant du programme européen.

 

 

J’ai déjà commencé dans le centre pour personnes âgées et j’ai plutôt bien aimé. Tabea, ma colocataire qui travaille également là-bas, et moi nous nous étions mis d’accord pour faire une activité pâte à sel qui a été plutôt bien accueillie. Les figurines réalisées, une fois peinte, nous serviront de pions pour jouer au jeu des petits chevaux que nous aurons entièrement créé de nous-mêmes. Je pense sincèrement que sans cette activité proposé et sans l’aide apporté au temps de midi, le temps aurait pu m’apparaitre long une fois encore. Il y a de temps en temps où l’un des membres du staff va nous demander de l’aide (bien souvent en slovaque) et alors on aura quelque chose à faire pendant un cours instant mais globalement si on veut faire quelque chose c’est à nous de proposer et de nous organiser pour le faire.

 

Plusieurs volontaires ont ou vont arrêter leurs projets avant la fin et la principal raison est l’ennuie qu’ils ressentent quand ils sont dans leurs centres. Le centre où vous serez ne vous dira pas toujours tout ce que vous devrez faire. Ce sera alors à vous de faire preuve d’autonomie et d’initiatives. Et si la situation ne vous convient plus, parlez en afin d’essayer de l’améliorer. Certaines des volontaires ont finalement éprouvés des regrets d’avoir quitté plus tôt leurs projets. Alors avant d’arriver à cette extrémité, cherchez s’il n’y a pas une autre solution à votre problème ;)

 



01/06/2017
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 250 autres membres