SVE - L'Europe au pied de la Haute-Loire

SVE - L'Europe au pied de la Haute-Loire

Le centre

Le centre lepší svet (monde meilleur) est une organisation à but non lucratif existant depuis 12 ans en Slovaquie ayant pour objectif d’aider les personnes atteintes d’handicaps mentaux.

 

Mercredi 7 septembre : premier contact avec le centre.  Avec Nata et 3 autres volontaires nous allons visiter nos centres respectifs dans l’après midi. Malheureusement mon mentor dans le centre avait complètement oublié ma venue et avait pris son jour de congé ! Je visite donc le centre avec la seule autre personne que mon mentor à parler anglais. Après un petit tour rapide et quelques « ahoj » échangés avec les clients (les patients sont appelés clients dans le centre du coup dans mon/mes article(s) je parlerai de clients), il est déjà l’heure de partir. Moment trop court pour une première impression détaillée. Cependant je me doute déjà que si je n’apprends  pas à maîtriser la langue cela va être difficile. Le centre en lui-même est très agréable. Il possède 2 salles d’activités, une grande salle à manger pour les repas du midi, une petite cuisine/bar ouverte en été et tenu par les clients, bureaux, salle de réunion, 2 vestiaires pour les clients et quelques autres toutes petites pièces où les clients peuvent faire des activités  (seulement pour environ 5 clients ) et à l’étage les chambres des clients qui vivent toute la semaine au centre.

 

 20160923_090602[1].jpg20160923_154242[1].jpg 20160923_154326[1].jpg20160923_154426[1].jpg

 

Le lundi 19 septembre est le jour de ma 2ème visite du centre, cette fois-ci avec mon mentor. On fixe les horaires : 9h-16h du lundi au vendredi. Par la suite une exception sera faite les mardis matin car à cette heure-là j’aurai les leçons de slovaque ; je ne rejoindrai le centre qu’après. Après la visite avec mon mentor, je vais dans une des salles d’activité et suis rejointe par Danka la psychologue qui m’avait fait visiter le centre la première fois. Elle me propose de m’apprendre certains mots/expressions utiles dans le centre. Elle m’explique également que certains clients viennent non pas à cause de leurs handicaps mais parce qu’ils peuvent devenir violents. Concernant les activités des clients, ils sont libres de faire ce qu’ils souhaitent dessin, peinture, broderie, mots mêlés.
Après ce premier jour, je comprends que j’ai besoin d’apprendre le slovaque  le plus rapidement possible et ce, assez pour me faire comprendre et comprendre les autres.
Par contre je distingue 2 points négatifs : le premier est que je ne comprends pas exactement ce que je dois faire, ce qu’ils attendent de moi, je ne suis même pas sûre qu’eux même le savent. Le deuxième point négatif est que je me suis tout simplement ennuyé.
C’est d’ailleurs pour cette raison que le lendemain j’ai emmené mes affaires de dessin et j’ai commencé à dessiner à côté d’eux. Lors du repas de midi j’aide à servir la soupe aux clients. Je leur apporte leurs assiettes à table. Et je crois que c’est tout pour le 2ème jour. J’ai continué les « leçons » de slovaque avec Danka. Mais en tout cas je ne me suis pas ennuyée ce mardi comme la veille.

3ème jour, je rencontre Eva qui propose des activités aux clients. Cette fois-là, c’est activité pâte à sel avec les clients. A la fin de la journée une cliente demande à Danka si je peux lui dessiner un chien. C’est mon premier échange où je fais, toute seule, quelque chose pour un client.

Le 4ème jour on peint nos figurines en pâte à sel. A midi j’aide au service et je comprends que pendant les 2 derniers jours je n’ai aidé qu’à moitié pendant le service. En effet je n’avais aidé que pour servir la soupe mais en Slovaquie la soupe (très courante lors des repas) peut être considérée comme une entrée puisque ils ont également un plat principal. Ne souhaitant pas répéter la même erreur, j’aide à servir l’intégralité du repas. J’aide ensuite quelques clients à dessiner puis en fin de journée nous allons nous promener en forêt. Le dernier jour de ma première semaine, nous allons nous balader dans un parc tout le matin. Le reste de la journée reste similaire à la précédente.

 

20160923_090235[1].jpg20160923_132652[1].jpg20160923_151129[1].jpg

 

Après une semaine je peux commencer à dresser un premier bilan. Tout d’abord les clients sont très gentils avec moi (même ils essaient bien souvent de m’expliquer des choses sur eux en slovaque mais je ne comprends rien). Concernant le travail je pense sincèrement que le personnel du centre n’attend rien de spécial de ma part. Danka m’a d’ailleurs avoué que la précédente volontaire restait assise sur une chaise à ne rien faire (même si je ne suis pas sûre de l’objectivité de son propos). Je pense personnellement continuer à faire des activités avec les clients, pour les clients (leur dessiner des animaux qu’ils apprécient de colorier…) et d’autres choses que j’aime faire à côté deux. On verra ce qu’il se passera par la suite mais je suis plutôt satisfaite de cette première semaine. En espérant que cela va continuer…

 



27/09/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 249 autres membres